logo
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Extrait de Curcuma longa avec pipérine: Régulateurs potentiels de la glycémie dans le diabète de type 2? Par Dr Sylvia Santosa, PhD

Récemment, l’article intitulé “Effectiveness of the piperine-supplemented Curcuma longa L. in metabolic control of patients with type 2 diabetes” a été publié dans l’International Journal of Food Sciences and Nutrition. Dans cet article, les auteurs ont cherché à analyser si une régulation métabolique pouvait être obtenue avec du Curcuma longaL. supplémenté en pipérine chez des patients atteints de diabète de type 2. Selon les auteurs, cette étude a révélé que les participants atteints de diabète de type 2 qui ont consommé 500 mg de Curcuma longa L avec 5 mg de pipérine ont vu leur glycémie, leur HbA1c, leur indice HOMA et leur taux de triglycérides diminuer. Les personnes atteintes de diabète de type 2 doivent-elles prendre un supplément de Curcuma longa L avec pipérine? Pour répondre à cette question, examinons de plus près cette étude.

Une caractéristique positive de cette étude est qu’elle a utilisé un plan d’étude randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo. C’est à peu près ce qui se fait de mieux en matière d’études sur la supplémentation. Cette conception signifie que ni les enquêteurs ni les participants ne savaient quel traitement ils consommaient. De plus, le placebo utilisé, 500 mg de carboxyméthylcellulose (gomme de cellulose), n’est pas vraiment absorbé ou digéré et il est donc peu probable qu’il ait lui-même un effet. C’est une bonne chose car vous ne voudriez certainement pas comparer le supplément à un placebo qui affecte réellement le trafic du glucose dans le corps! Les gélules elles-mêmes étaient normalisées pour contenir 90% de curcumine, donc l’ingrédient actif était bien dans le supplément, ce qui représente un autre point fort de l’étude! Les participants ont reçu les suppléments sans supervision, et on ne sait donc pas comment l’adhésion au supplément a été mesurée. On peut supposer qu’il n’a pas été aussi bien suivi, mais c’est réaliste et cela reflète les patients du “monde réel”. Donc, dans l’ensemble, la conception de l’étude était bonne.

Pour ce qui est des résultats, 76 personnes ont finalement participé (38 par groupe). Trente-trois personnes du groupe expérimental et 28 du groupe témoin ont terminé l’étude et ont été incluses dans l’analyse finale. Les caractéristiques de ces personnes étaient généralement bien assorties entre les groupes. Les groupes étaient de même statut socio-économique, marital, de diabète et de consommation de drogues. Un autre point positif!

Toutes les mesures de laboratoire initiales étaient les mêmes, à l’exception d’une glycémie à jeun, d’une HbA1c et d’un taux de triglycérides plus élevés dans le groupe expérimental. Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie que la différence entre les groupes à la fin des 120 jours pourrait être due aux différences initiales. De plus, 120 jours pourraient ne pas être suffisants pour affecter les concentrations d’hémoglobine glyquée, qui sont généralement considérées comme des marqueurs à long terme de la glycémie. Malgré cette mise en garde, voyons ce qui s’est passé après 120 jours de supplémentation en Curcuma longa L avec pipérine. Le tableau 4, inclus par les auteurs, était quelque peu confus. Cependant, d’après le texte, des diminutions des concentrations de glucose à jeun ont été observées après contrôle d’un certain nombre de variables confusionnelles. Des diminutions intéressantes des concentrations de triglycérides et du HOMA-IR (qui est un indice de résistance à l’insuline) ont également été observées avec la supplémentation.

Alors, que peut-on conclure de ces résultats? Cette étude montre que chez les patients atteints de diabète de type 2, il peut y avoir des avantages potentiels pour le contrôle de la glycémie dans la supplémentation quotidienne avec 500 mg de Curcuma longa L avec 5 mg de pipérine. D’autres recherches doivent être menées pour être plus concluantes, mais cette étude est certainement un bon début pour notre compréhension des effets bénéfiques potentiels de la curcumine dans le contexte du diabète de type 2.

Référence :

Neta JFF, et al. Effectiveness of the piperine-supplemented Curcuma longa L. in metabolic control of patients with type 2 diabetes: a randomised double-blind placebo-controlled clinical trial. Int J Food Sci Nutr. 2021 Feb 14:1-10.

Ce billet vous plaît ?